Investissement territorial intégré

L’Union européenne accompagne le développement des territoires en investissant dans les projets locaux et concrets au profit des citoyens. 
 
Dans ce cadre, le territoire de l’ARC bénéficie de l’ITI Urbain pour dynamiser son cœur d’agglomération (Compiègne, Margny-lès-Compiègne et Venette). Une convention de mise en œuvre a été signée en décembre 2015, entre l’ARC et le Conseil de Régional des Hauts-de-France, autorité de gestion des  programmations européennes.

Un montant total de 2,9 M € a été alloué au territoire, portant principalement sur 2 axes prioritaires :

  • accentuer le caractère de la ville durable et engager la transition énergétique
  • assurer à chacun la possibilité de prendre part au développement économique, social et urbain.
     

Cette enveloppe est destinée à financer des actions à Compiègne, Margny-lès-Compiègne et Venette relevant des priorités définies, dont l’ARC ou d’autres acteurs publics ou privés seraient maîtres d’ouvrage. Ainsi, une collectivité peut proposer des projets, mais des associations ou des entreprises peuvent  également présenter des dossiers pour bénéficier d’une partie de l’enveloppe.

Contact :
Courriel

Depuis la mise en place de l’Investissement territorial Intégré de l’ARC, les fonds FEDER/FSE ont permis de soutenir sur le territoire :

Requalification du quartier paupérisé hors ANRU de l’Écharde – Ville de Compiègne

Le quartier de l’Écharde n’a pas un seuil suffisant d’habitants pour faire partie du périmètre des nouveaux Quartiers Prioritaire de la Ville (QPV). Cependant, comme précisé dans le Contrat de Ville de l’Agglomération, « le secteur de l’Écharde concentre de fortes problématiques sociales et se trouve très enclavé. Il devra ainsi faire l’objet d’un traitement global ». L’objectif opérationnel 10.4 du Contrat de Ville, « Engager une étude de faisabilité socio urbaine pour une intervention sur le secteur de l’Écharde », a comme objectif de définir un projet social et urbain pour le quartier.

La participation de l’Europe porte sur les travaux menés sur les espaces publics de la Ville de Compiègne (création d’une nouvelle rue ; suppression de box de garages, requalification de rues, requalification des espaces verts…).

Ville de Compiègne : subvention européenne de 541 204,25 € HT pour une assiette subventionnable de 1 082 408,50 € HT.

Requalification du quartier paupérisé hors ANRU du Vivier Corax – Ville de Compiègne

La nouvelle géographie prioritaire de la ville a défini trois Quartiers Prioritaire de la Ville (QPV) à Compiègne, dont deux, le Clos des Roses et la Victoire, bénéficient d’un projet de renouvellement urbain ANRU. Le troisième quartier, Vivier-Corax, ne bénéficie pas d’un projet ANRU. L’enjeu majeur de la requalification du square du Vivier Corax (QPV) est d’en améliorer l’attractivité. La participation de l’Europe porte sur les espaces publics de la Ville de Compiègne (suppression de l’accès motorisé remplacé par une aire piétonne, une placette, une aire de jeux et un espace vert de qualité ; réaliser les accès voitures ; requalifier les espaces verts…)

Ville de Compiègne : subvention européenne de 351 822,28 € HT pour une assiette subventionnable de 789 874,66 € HT.

Aménagement des berges de l’Oise (ZAC et hors ZAC) – ARC & Margny-lès-Compiègne

La rivière Oise est identifiée comme un pôle fédérateur en termes de qualité de vie et d'identité pour les habitants de l'Agglomération. Le projet présenté concerne le Quai de l’Écluse dont l’aménagement va permettre de favoriser la redécouverte de l’Oise à pied ou à vélo, tout en maintenant la circulation des riverains. Cet aménagement s’inscrit dans l’itinéraire permettant de relier, par la berge, le Pôle Gare à Venette et au-delà le réseau cyclable de l’Agglomération. Cette réalisation concerne deux opérations, la première au sein de la ZAC des 2 rives et la seconde hors ZAC, menée conjointement par l’Agglomération de la Région de Compiègne et par la Ville de Margny-lès-Compiègne.

ARC : subvention européenne de 140 328,33€ HT pour une assiette subventionnable de 464 761,10€ HT.
Margny-lès-Compiègne : subvention européenne de 230 928,33€ HT pour une assiette subventionnable de 454 285 € HT.

Requalification du cœur d’agglomération et du pôle GARE : création de liaison vers le quartier de la Prairie – ARC

L’objectif général consiste à créer un lien urbain fort entre ces zones d’aménagement en plein développement et le cœur d’agglomération historique. Dans la pratique, il s’agit de réaliser une trémie sous voie SNCF et ses abords permettant de sécuriser les circulations douces et le passage de véhicules légers dans les deux sens pour mieux relier ce nouveau quartier au cœur d’agglomération. Cette trémie se situerait dans le prolongement du Pont-Neuf.
Actuellement, le passage des véhicules engendre un trafic de transit important sur les rues Octave Butin et d’Amiens, à proximité de la gare. La mise en valeur du quartier gare, avec le développement d’espaces publics dédiés aux circulations douces, implique donc la réalisation de cette trémie élargie.

ARC : subvention européenne de 66 792,26 € HT pour une assiette subventionnable de 132 261,90 € HT.

Création du pôle d’échanges Denielou – Études préalables – ARC

Bien que performant, le réseau de bus de l’ARC nécessite un pôle d’échanges secondaire en plus de la Gare, autour duquel s’articuler pour accroître son efficacité.
Le but est de coordonner les développements futurs du réseau également à partir de ce point afin de faire de cet arrêt un nœud sur lequel l’offre se développe.
Au cœur du périmètre du quartier Vivier Corax, sa vocation sera également de faciliter les connexions vers le Clos des Roses ou la Victoire.

ARC : subvention européenne de 10 800 € HT pour une assiette subventionnable de 27 000 € HT.

La réalisation d’une cantine dans le quartier de Royallieu – Ville de Compiègne

Le groupe scolaire Royallieu ne disposait pas de cantine. Les enfants devaient donc prendre le bus pour se rendre dans un autre restaurant scolaire, impliquant fatigue et dangerosité.
Le restaurant scolaire se situe uniquement dans les salles de classes inoccupées, et ne modifie en rien, l'utilisation et le fonctionnement du groupe scolaire de ROYALLIEU.
Le programme accueille 120 rationnaires par services, sur une surface totale de 363m².
La salle de restauration comportera un traitement acoustique sur le plafond, murs, sol ainsi que le mobilier, conformément aux recommandations du Ministère d'Éducation Nationale.

Ville de Compiègne : subvention européenne de 303 000 € HT pour une assiette subventionnable de 603 000 € HT.

Emploi d’un Chargé de Mission « Investissement Territorial Intégré » - ARC

Le chargé de mission anime le programme ITI et est chargé de communiquer et d’aider les porteurs de projets à monter les dossiers de subvention. De plus, le chargé de mission instruit et organise les instances de suivi et de décision du programme.

ARC : subvention européenne de 100 000 € HT pour une assiette subventionnable de 166 666,66 € HT.

Nos partenaires