Démarches en ligne
Publié le 09 mars 2021

La transformation du site se poursuit. Hormis les projets immobiliers, l’Agglomération de la Région de Compiègne a engagé les travaux d’aménagement des ouvertures sur la ville qui s’échelonneront sur l’ensemble de l’année 2021 ainsi que la rénovation de plusieurs bâtiments.

Une place aménagée côté porte Chapelle

Dans le prolongement de l'ensemble résidentiel de la cour d'Eylau, l’Agglomération de la Région de Compiègne a réalisé les travaux de voirie d’une petite place côté Porte Chapelle. Celle-ci a été pavée et paysagée, elle dessert dorénavant un parking répondant aux besoins des programmes privés.

Un quartier ouvert sur la ville

  • Le mur d’enceinte donnant sur la rue d’Ulm, a été ouvert face à la Porte Chapelle et une sente piétonne a été créée à l’intérieur du site.
  • L’ouverture située à l’extrémité nord de la rue royale et donnant rue de l’Arquebuse, sera réhabilitée. Cette entrée sera ouverte à la circulation automobile.
  • L’entrée principale, cours Guynemer, fera elle aussi l’objet de travaux de réfection, avec la reprise des soubassements en pierre, la remise en état des barreaudages en fer forgé. Un nouvel accès piéton sera créé et un portail sera installé.
  • Rue Othenin, une deuxième ouverture sera réalisée à proximité du Théâtre impérial. Un escalier et un ascenseur public y seront créés pour permettre aux piétons de rejoindre la cour d’Orléans depuis la rue Othenin.
  • L'ouverture, rue Dame Segaude, sera aménagée pour accéder au parking desservant les équipements sportifs.Ces différents chantiers prendront fin début 2022.

Une 2e jeunesse pour les pavillons d’entrée

La reconversion du site de l’École d’état-major comprend également la requalification des deux pavillons d’entrée qui bordent l’accès principal du site, cours Guynemer, et qui, depuis 2015, sont inscrits à l’inventaire des monuments historiques.

Dans l’actuel pavillon du corps de garde (à droite en entrant), un espace mémoriel est prévu pour évoquer le passé militaire de Compiègne. Grâce à une scénographie « vivante », ce pavillon, véritable témoin de la vie des régiments de l’École d’état-major depuis la seconde moitié du 18e siècle jusqu’au début du 20e siècle, deviendra un espace d’exposition pour transmettre aux jeunes générations ce riche pan de l’histoire compiégnoise.

Le pavillon Bourcier, (à gauche en entrant), accueillera le Festival des Forêts.Les deux édifices, de 75m2 chacun, vont bénéficier d’importants travaux de réhabilitation qui concerneront les façades, charpentes et couvertures.

Coût : 732 000 € HT, le reste à charge pour l’ARC est de 133 435 € (déduction faite des subventions attendues).

Le Gymnase du Manège, dédié à la pratique de l’escrime

Installation sportive retenue pour être Centre de prépa-ration aux Jeux 2024, le gymnase du Manège qui sera désormais dédié prioritairement à la pratique de l’escrime, bénéficie depuis l’été dernier de travaux d’aménagement. Le plateau de jeux, dont le sol souple était vétuste, a été entièrement rénové et comporte l’intégration de pistes métalliques nécessaires à la pratique de la discipline à un haut niveau de compétition.

D’un montant de 285 000 € HT financés par la Ville de Compiègne pour 50 000 € et par l’ARC pour 35 000 €, cette opération bénéficie de subventions de l’État à hauteur de 70 000 € et du Conseil départemental pour 130 000 €.

La Société du Canal Seine-Nord Europe installée dans ses nouveaux locaux

Mi-novembre, la SCSNE a emménagé dans des locaux neufs de 1130 m² répartis sur deux niveaux et situés sur le bas de la rue Othenin. La SCSNE devrait à moyen terme occuper les 83 postes de travail disponibles.

La cour d’Orléans en cours de réhabilitation

La cour d'Orléans accueillera à terme une place végétale avec un mur d’eau et un parking en sous-sol. Les anciennes écuries et dortoirs qui longent la rue Othenin abriteront des bureaux en rez-de-chaussée et des logements dans les étages.

Musée de la Figurine historique, restaurant et appartements avec terrasses privatives prendront place au sein du bâtiment principal. La résidence seniors, les Essentielles, dont les travaux d’aménagement sont en cours, se déploiera sur une surface de plancher de plus de 5000 m2 avec 92 logements du T1 au T3.

Un nouveau musée de la Figurine historique

L’opportunité du site de l’ancienne école d’état-major a permis d’envisager un musée rénové dans sa conception, intégrant les nouvelles ressources de médiation du numérique et de la réalité augmentée, plus conforme aux attentes des visiteurs (un espace d’accueil, un parcours didactique et ludique, une bibliothèque, etc.) et plus respectueux des collections (réserves adaptées, luminosité contrôlée, etc.).

Un espace d’environ 600 m2 permettra de redéployer le parcours d’exposition permanente déroulant « la grande histoire en miniature ». Cette réalisation, qui sera effective dans le courant de ce mandat municipal, s’inscrit dans le projet de redynamisation muséale de la ville.