Démarches en ligne

Notre coopération intercommunale a débuté par une décision officielle en mai 1969. Que de chemin parcouru depuis !

L'évolution d'une intercommunalité s’inscrit sur le long terme, la cohérence, la régularité et la continuité de l’action. Avec le recul on se rend compte de l’apport considérable de ces dernières décennies. Tout d’abord en matière d’emplois, notre priorité. En 1981 la ZAC de Mercières a été créée, sa voisine du parc tertiaire et scientifique a été réalisée en 1991, aujourd’hui nous avons sur ces deux seuls parcs 9 000 emplois ! Sur nos parcs d’activité nous tenons depuis plusieurs décennies la moyenne de 400 emplois supplémentaires par an !

Mais l’Agglomération de la Région de Compiègne c’est bien d’autres choses, posez-vous sur le Pont-Neuf. Vous voyez autour de vous un quartier imaginé et conçu par l’ARC. On y trouve : un pont qui a changé notre agglomération, 200 logements prisés, 300 emplois, des bars et restaurants, une résidence étudiante, des voies cyclables, des digues anti-inondations, des rues réaménagées, des berges valorisées, une ligne de bus gratuite qui passe toutes les 15 minutes… C’est un quartier complet, moderne, agréable. C’est dans cet esprit que nous allons poursuivre notre action sur le quartier de la gare. C’est l’enjeu de l’avenir, il s’appuiera sur l’expérience et la réussite dont nous pouvons nous enorgueillir.

L'ARC en quelques chiffres

22
Communes
83 000
Habitants
40 000
Emplois
265
Kilomètres carrés
53%
De forêt

Les transports gratuits étendus

Compiègne fut la première ville d’Europe à proposer des transports gratuits. Ce principe a été étendu aux autres communes en 2004 avec des lignes de bus gratuites désormais dans 9 communes (et bientôt 14) et des cars scolaires gratuits pour tous.

Des performances sur la collecte des déchets

L’intercommunalité a un système de collecte efficace et de bons chiffres sur le tri (-84 kg d’ordures ménagères par habitant en 10 ans). Les camions de collectes déchargent à Compiègne pour que les déchets partent en train jusqu’au centre de tri de Villers-Saint-Paul. Cette structure vient d’être étendue et modernisée, elle est la plus performante de France. Par ailleurs, en matière d’environnement l’ARC gère aussi notamment l’eau et l’assainissement.

Un urbanisme pour tous

L’intercommunalité a réalisé des quartiers d’habitation adaptés au développement des communes, par exemple les Tambouraines à Clairoix, les Linières à Choisy-au-Bac, la Prairie à Margny et Venette, le Maraiquet à Janville ou les Jardins à La Croix Saint Ouen. Autre axe important, la fermeture regrettée des sites militaires a conduit à des reconversions fructueuses aux Sablons, à l’Ecole d’état major et sur les Hauts-de-Margny. Notre aménagement repose aussi sur des réalisations majeures comme le Pont-Neuf ou le viaduc de Choisy-Clairoix.

Des équipements pour vous servir

L’ARC a mené la réalisation de la plus grande salle de l’Oise : le Tigre. Mais l’intercommunalité s’est engagée aussi dans des équipements du quotidien : écoles, city-stades, pistes cyclables médiathèque (…) ou encore la piscine de Mercières gérée par la Ville de Compiègne avec un tarif identique pour tous les habitants de l’ARC.