Démarches en ligne
Publié le 30 mars 2021

Limiter la vitesse pour le bien-être de tous

Limiter la vitesse à 30km/h, cela permet de favoriser les mobilités douces et de gagner en sécurité. À 30 km/h, la distance de freinage est de 13 mètres, contre 26 mètres à 50 km/h. Le champ de vision du conducteur est plus large, ce qui permet d’anticiper et d’éviter des accidents. De plus, en cas de choc, les conséquences sont moindres en termes de gravité.

L’intérêt d’une ville apaisée est aussi de permettre à tous, piétons, vélos, enfants, personnes âgées ou à mobilité réduite, de se déplacer dans un esprit de partage et de convivialité.

L’abaissement de la vitesse est aussi un bon moyen de redonner de l’attractivité au centre-ville et à ses commerces. Avec moins de nuisances sonores et de pollution, la qualité de vie pour les riverains, passants et commerçants est améliorée.

Pour les automobilistes aussi, les avantages ne sont pas négligeables. Une circulation plus fluide aux heures de pointe, une meilleure lisibilité des espaces, une plus grande cohérence des règles de circulation, engendrent moins de stress et une économie de carburant.

Développer la mobilité cyclable en centre-ville

Cinq voies en double-sens cyclable serviront de test

La zone 30 comportera une expérimentation de « double-sens cyclable » sur quelques voies à sens unique. Dans un premier temps, le test sera réalisé dans les rues des Domeliers, Pasteur, du Président Sorel, des Boucheries et du Change. Il permettra aux usagers de se familiariser avec ce dispositif qui pourra ensuite être étendu à d’autres voies du centre-ville.

Des déplacements cyclistes sécurisés aux intersections

12 carrefours à feux seront aménagés avec des SAS vélos et/ou cédez-le-passage cyclistes à l’intérieur du périmètre de la zone 30. Seules les intersections qui s’y prêtent sont concernées.

Les Sas vélos sont des espaces réservés aux cyclistes qui leur permettent de se positionner en tête des carrefours à feu tricolore, de redémarrer devant les voitures et de bénéficier ainsi d’une meilleure visibilité.

Afin de faciliter la circulation des cyclistes, il sera désormais possible pour eux de tourner à droite au feu tricolore même si le feu est au rouge. Ce "cédez-le-passage" autorisé sera signalé par un panneau.

Des équipements supplémentaires pour stationner son vélo

Il sera aussi plus facile de stationner son vélo en centre-ville. Des potelets sous forme de "S" et 16 stations vélos seront installés dans différents lieux de la ville. Au total, 96 places de stationnement sont prévues.

16 stations vélos sur Compiègne
Cette opération portée par l’ARC s’inscrit dans le cadre du Contrat de Transition Écologique. Pour favoriser la pratique du vélo, 43 stations vélos seront installées sur le territoire de l’agglomération entre 2021 et 2022, dont 16 sur la ville de Compiègne, de façon à équiper chaque quartier.
Ces abris-vélos seront couverts et sécurisés en deux points d’accroche pour les vélos. Ils sont financés par l'État, le département de l'Oise et probablement par l'opération Alvéole.

Le plan vélo de Compiègne et son agglomération En savoir plus