Démarches en ligne

Le Jardin du Troisième Train, créé par Marc Blume, Gilles Brusset et Francesca Liggieri, s’inscrit dans le parcours paysager Jardins de la Paix, un projet porté par l’association Art & Jardins Hauts-de-France. Le 10 septembre 2021, les paysagistes ont reçu à Schloss Dyck le 1er Prix du jardin contemporain décerné par le Réseau européen du patrimoine des jardins.

Situé à quelques pas de la Clairière de l’Armistice, le Jardin de la Paix franco-allemand est conçu comme une expérience spatiale précédant la découverte de ce lieu emblématique de la Grande Guerre, là où fut signé l’armistice du 11 novembre 1918.

Le jardin se dessine autour d’un long banc, puissante ligne droite qui sépare et souligne l’espace du sous-bois. À l’ombre des chênes et des érables, la lumière est graduée par les plantations ménageant de nombreuses poches jardinées, micro-jardins de forêts parsemés de fougères, pervenches et sceaux de Salomon ou encore d’iris et de joncs.

Au milieu, la grande banquette perce le jardin de lumière par ses centaines de petits miroirs incrustés, invitation à la contemplation mais pas seulement...C’est une confrontation des temps de l’Histoire, des conflits à la concorde, des maux aux bienfaits, à laquelle nous renvoie cette assise qui symbolise l’existence d’un troisième train, celui de la paix

Depuis 2018, année du centenaire de la Première Guerre Mondiale, 14 Jardins de la Paix ont été créés dans les cinq départements de la région Hauts-de France. Ils offrent une approche différente, sensible et complémentaire aux lieux de mémoire.

Les Jardins de la Paix sont un projet porté par art & jardins Hauts-de-France et soutenu par la Mission centenaire, Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.