Démarches en ligne

MAEC et Contrat Azote

Dans le cadre de la protection de ses captages d’eau potable, l’ARC anime avec la chambre d’agriculture la contractualisation depuis 2009, des Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC). Ainsi, sur 50 % des surfaces agricoles, soit environ 12 000 hectares, les agriculteurs se sont engagés à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires grâce à un conventionnement de MAEC.

127 agriculteurs ont également signé le contrat "Azote" : un accompagnement technique sur trois ans pour optimiser l’utilisation d’azote fertilisant.

Développement de la Bio

Toujours dans le but de protéger les captages d’eau potable, l’ARC a lancé, en 2018, une étude de sensibilité à l’agriculture biologique sur son territoire (Sensibio).

L’objectif de cette étude réalisée par l’association Bio en Hauts de France est pour l’ARC d’inciter des agriculteurs à basculer vers l’agriculture bio et de répondre à une demande des habitants de consommer bio et local.

Alimentation bio et locale

Afin de proposer une alimentation de qualité dans les restaurants scolaires des écoles municipales, les services de l’ARC accompagnent les communes pour intégrer une part grandissante de produits bio et de qualité au sein des menus servis aux enfants. L’objectif est d’arriver à minima à 50 % de produits sous signes de qualité, dont 20 % de produits bio, au plus tard le 1er janvier 2020.

Pour atteindre cet objectif sans augmenter le coût des repas, un travail est réalisé dans les cantines et avec les prestataires pour diminuer le gaspillage alimentaire et ainsi réinvestir les économies réalisées dans des produits de qualité souvent un peu plus chers.

Ces actions ont également pour but de montrer aux agriculteurs de notre territoire que les collectivités de l’ARC achètent des produits issus de l’agriculture biologique.

Pôle Développement Durable de l'Agglomération de la Région de Compiègne
Courriel