Démarches en ligne

Investissement Territorial Intégré

L’Union européenne accompagne le développement des territoires en investissant dans les projets locaux et concrets au profit des citoyens. L'Investissement Territorial Intégré (ITI) est un outil de territorialisation de l'aide européenne visant à faciliter la mise en oeuvre de projets adaptés aux spécificités de chaque territoire suivant une stratégie de territoire intégrée mobilisant à la fois des fonds FEDER et FSE.

Dans ce cadre, le territoire de l’Agglomération de la Région de Compiègne bénéficie de l’ITI Urbain pour dynamiser son cœur d’agglomération (Compiègne, Margny-lès-Compiègne et Venette). Une convention de mise en œuvre a été signée en décembre 2015, entre l’Agglomération de la Région de Compiègne et le Conseil de Régional des Hauts-de-France, autorité de gestion des programmations européennes.

Un montant total de 2,9 M € a été alloué au territoire, portant principalement sur 2 axes prioritaires :

  • Accentuer le caractère de la ville durable et engager la transition énergétique
  • Assurer à chacun la possibilité de prendre part au développement économique, social et urbain.

Cette enveloppe est destinée à financer des actions à Compiègne, Margny-lès-Compiègne et Venette, relevant des priorités définies, dont l’Agglomération de la Région de Compiègne ou d’autres acteurs publics ou privés seraient maîtres d’ouvrage. Ainsi, une collectivité peut proposer des projets, mais des associations ou des entreprises peuvent  également présenter des dossiers pour bénéficier d’une partie de l’enveloppe.

Découvrez les projets de l'ARC soutenus par l'ITI grâce aux fonds FEDER/FSE

Renforcement les liaisons piétonnes et cyclistes – Ville de Compiègne

Pour faciliter et sécuriser les déplacements en vélo en cœur d’Agglomération, la ville de Compiègne souhaite aménager des continuités cyclables et piétonnes reliant les différents quartiers aux zones de services et d’emplois, en s’appuyant sur les aménagements déjà existant pour créer de véritables itinéraires urbains. En favorisant la mobilité durable, la visée de la collectivité est à la fois écologique, économique et sociale.

Aménagements cyclables prévus : liaison Stalingrad – Camp des Sablons et la piste Boulevard des États-Unis soit 5,7 kilomètres d’aménagements cyclables.

Ville de Compiègne : subvention de 49 000 € HT pour une assiette subventionnable de 196 000 € HT.

Requalification du quartier paupérisé hors ANRU de l’Écharde – Ville de Compiègne

Le quartier de l’Écharde n’a pas un seuil suffisant d’habitants pour faire partie du périmètre des nouveaux Quartiers Prioritaire de la Ville (QPV). Cependant, comme précisé dans le Contrat de Ville de l’Agglomération, « le secteur de l’Écharde concentre de fortes problématiques sociales et se trouve très enclavé. Il devra ainsi faire l’objet d’un traitement global ». L’objectif opérationnel 10.4 du Contrat de Ville, « Engager une étude de faisabilité socio urbaine pour une intervention sur le secteur de l’Écharde », a comme objectif de définir un projet social et urbain pour le quartier.

La participation de l’Europe porte sur les travaux menés sur les espaces publics de la Ville de Compiègne (création d’une nouvelle rue ; suppression de box de garages, requalification de rues, requalification des espaces verts…).

Ville de Compiègne : subvention européenne de 541 204,25 € HT pour une assiette subventionnable de 1 082 408,50 € HT.

Requalification du quartier paupérisé hors ANRU du Vivier Corax – Ville de Compiègne

La nouvelle géographie prioritaire de la ville a défini trois Quartiers Prioritaire de la Ville (QPV) à Compiègne, dont deux, le Clos des Roses et la Victoire, bénéficient d’un projet de renouvellement urbain ANRU. Le troisième quartier, Vivier-Corax, ne bénéficie pas d’un projet ANRU. L’enjeu majeur de la requalification du square du Vivier Corax (QPV) est d’en améliorer l’attractivité. La participation de l’Europe porte sur les espaces publics de la Ville de Compiègne (suppression de l’accès motorisé remplacé par une aire piétonne, une placette, une aire de jeux et un espace vert de qualité ; réaliser les accès voitures ; requalifier les espaces verts…)

Ville de Compiègne : subvention européenne de 351 822,28 € HT pour une assiette subventionnable de 789 874,66 € HT.

Aménagement des berges de l’Oise (ZAC et hors ZAC) – ARC & Margny-lès-Compiègne

La rivière Oise est identifiée comme un pôle fédérateur en termes de qualité de vie et d'identité pour les habitants de l'Agglomération. Le projet présenté concerne le Quai de l’Écluse dont l’aménagement va permettre de favoriser la redécouverte de l’Oise à pied ou à vélo, tout en maintenant la circulation des riverains. Cet aménagement s’inscrit dans l’itinéraire permettant de relier, par la berge, le Pôle Gare à Venette et au-delà le réseau cyclable de l’Agglomération. Cette réalisation concerne deux opérations, la première au sein de la ZAC des 2 rives et la seconde hors ZAC, menée conjointement par l’Agglomération de la Région de Compiègne et par la Ville de Margny-lès-Compiègne.

ARC : subvention européenne de 140 328,33€ HT pour une assiette subventionnable de 464 761,10€ HT.
Margny-lès-Compiègne : subvention européenne de 230 928,33€ HT pour une assiette subventionnable de 454 285 € HT.

Requalification du cœur d’agglomération et du pôle GARE : création de liaison vers le quartier de la Prairie – ARC

L’objectif général consiste à créer un lien urbain fort entre ces zones d’aménagement en plein développement et le cœur d’agglomération historique. Dans la pratique, il s’agit de réaliser une trémie sous voie SNCF et ses abords permettant de sécuriser les circulations douces et le passage de véhicules légers dans les deux sens pour mieux relier ce nouveau quartier au cœur d’agglomération. Cette trémie se situerait dans le prolongement du Pont-Neuf.
Actuellement, le passage des véhicules engendre un trafic de transit important sur les rues Octave Butin et d’Amiens, à proximité de la gare. La mise en valeur du quartier gare, avec le développement d’espaces publics dédiés aux circulations douces, implique donc la réalisation de cette trémie élargie.

ARC : subvention européenne de 66 792,26 € HT pour une assiette subventionnable de 132 261,90 € HT.

Création du pôle d’échanges Denielou – Études préalables – ARC

Bien que performant, le réseau de bus de l’ARC nécessite un pôle d’échanges secondaire en plus de la Gare, autour duquel s’articuler pour accroître son efficacité.
Le but est de coordonner les développements futurs du réseau également à partir de ce point afin de faire de cet arrêt un nœud sur lequel l’offre se développe.
Au cœur du périmètre du quartier Vivier Corax, sa vocation sera également de faciliter les connexions vers le Clos des Roses ou la Victoire.

ARC : subvention européenne de 10 800 € HT pour une assiette subventionnable de 27 000 € HT.

Réalisation d’une cantine dans le quartier de Royallieu – Ville de Compiègne

Le groupe scolaire Royallieu ne disposait pas de cantine. Les enfants devaient donc prendre le bus pour se rendre dans un autre restaurant scolaire, impliquant fatigue et dangerosité. Le restaurant scolaire se situe uniquement dans les salles de classes inoccupées, et ne modifie en rien, l'utilisation et le fonctionnement du groupe scolaire de Royallieu.
Le programme accueille 120 rationnaires par services, sur une surface totale de 363m². La salle de restauration comportera un traitement acoustique sur le plafond, murs, sol ainsi que le mobilier, conformément aux recommandations du Ministère d'Éducation Nationale.

Ville de Compiègne : subvention européenne de 303 000 € HT pour une assiette subventionnable de 603 000 € HT.

Emploi d’un Chargé de Mission « Investissement Territorial Intégré » - ARC

Le chargé de mission anime le programme ITI et est chargé de communiquer et d’aider les porteurs de projets à monter les dossiers de subvention. De plus, le chargé de mission instruit et organise les instances de suivi et de décision du programme.

ARC : subvention européenne de 100 000 € HT pour une assiette subventionnable de 166 666,66 € HT.

Études de développement du pôle gare de Compiègne et Margny-lès-Compiègne : nouveau quartier de cœur d’agglomération et pôle d’échanges multimodal - ARC

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de l’ARC, approuvé en décembre 2012, identifie dans son Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO) le pôle gare comme l’un des sept pôles d’aménagement support du développement et de l’attractivité de l’agglomération. Ces études ont pour objectif d’approfondir le projet urbain et concrétiser l’ambition d’un quartier durable et innovant de gare, d’approuver le dossier de création de ZAC fin 2019, d’engager la démarche de labellisation Eco quartier, de poursuivre la concertation sur le projet.

L’enjeu est d’articuler l’approche fonctionnelle de la gare (développement de l’ensemble des modes de déplacement) et l’approche urbaine (renforcement du cœur d’agglomération) autour d’un projet partagé avec les habitants, les usagers, les acteurs économiques, les partenaires institutionnels.

ARC : subvention européenne de 107 010 € HT pour une assiette subventionnable de 356 700 € HT.

Renforcement de la capacité d’accueil parc technologique des rives de l’Oise – Aménagement de l’unité B8 - ARC

L’ARC a fait l’acquisition de l’ancien site d’Akzo Nobel en 2006. L’agglomération en fait un site privé, dédié à l’accueil d’entreprises innovantes, qui ouvre en mars 2008. Les travaux envisagés permettront de renforcer l’offre d’accueil d’entreprises innovantes et de disposer d’un espace supplémentaire pour des entreprises à l’étroit dans le bâtiment pépinière. Cette étape est un intermédiaire entre la pépinière et le développement en site propre.

L’unité B8 sera aménagée avec des espaces de bureaux sur deux-tiers de la superficie de l’unité (soit environ 170 m2). L’aménagement se fera sur un modèle aussi généraliste que possible pour convenir aux différents types d’activités susceptibles d’y être hébergés.

Une partie atelier brut sera conservée sur un tiers de la surface du bâtiment.

ARC : subvention européenne de 52 000 € HT pour une assiette subventionnable de 104 000 € HT.

Aménagement d’un relai d’assistants maternels (RAM) intercommunal au sein du quartier ANRU du Puy du Roy

Le Relai Assistants maternels (RAM) est un service gratuit pour toute personne résidant sur le territoire de l’ARC. Localisé sur un lieu central et au sein d’un site attractif (commerces, services sociaux, bibliothèque…), les bureaux du RAM sont facilement accessibles. Le RAM a pour objectif d’améliorer les conditions d’accueil des jeunes enfants et vise à promouvoir le métier d’assistant maternel et à délivrer des formations professionalisantes. Enfin, le RAM organise des ateliers d’éveils et des réunions d’échanges organisés avec les assistants maternels et les professionnels de la petite enfance. Ces réunions/activités permettent de tisser des liens pour sortir de l’isolement.

Les travaux de réhabilitation des locaux du RAM sont soutenus financièrement par l’Europe.

ARC : subvention européenne de 69 305.66€ HT pour une assiette subventionnable de 397 007.11€ HT.

Renfoncement de la capacité d’accueil de start-ups au parc technologique des rives de l’Oise – Aménagement de l’unité B8

L’aménagement de l’unité B8 situé au sein du parc technologique des rives de l’Oise (site privé de l’ARC dédié à l’accueil d’entreprises innovantes depuis 2008), permettra de renforcer l’offre d’accueil d’entreprises innovantes. Ce type de bâtiment composé de 2/3 de sa surface en espace de travail est très recherché par les entreprises innovantes. Ces travaux permettront donc d’étoffer l’offre d’accueil.

ARC : subvention européenne de 52 000€ HT pour une assiette subventionnable de 104 000€ HT.

Aménagement d’aires de jeux dans les quartiers, dont une inclusive

Dans le cadre des travaux de mise aux normes et de rénovation des aires de jeux, 3 aires ont été identifiées comme prioritaires en 2020 : aire de jeux du parc de Bayser dans le quartier Royallieu Village ; l’aire de jeux du square Tainturier dans le quartier les veneurs ; l’aire de jeux du square du Docteur Roux dans le quartier Royallieu Pompidou. L’aire de jeux du parc de Bayser sera inclusive c’est-à-dire accessible à tous les enfants (porteurs ou non de handicap). Ces travaux permettront de créer des espaces de proximité dédiés aux enfants .

Ville : subvention européenne de  51 184.81€ HT pour une assiette subventionnable de 189 574.76€ HT.

Financements extérieurs et partenariats
Courriel

Partenaires