Démarches en ligne

Notre stratégie économique :

L’Agglomération de la région de Compiègne (ARC) compte 45 000 emplois pour 8 600 établissements actifs ce qui en fait l’un des principaux pôles d’emploi du département.

Depuis sa création en 1970, le SIVOM puis l’ARC a toujours mis le développement économique au cœur de sa stratégie. Notre tissu économique diversifié est reconnu pour son dynamisme. Il compte de nombreux grands groupes français et internationaux qui nous font confiance.

la Zone Industrielle Nord sur Compiègne, avec Colgate, Safran, Sanofi, DSM...

Développement économique et emploi, la stratégie du territoire :

- Développer l’emploi à forte valeur ajoutée grâce à l’innovation et la créativité,

- Conforter les secteurs de la Chimie verte, de la cosmétique / parfums, de l'aéronautique et de la robotique (embarquée ou non),

- Favoriser l'installation des métiers d’Arts, d'excellence, du luxe et de l'artisanat haut de gamme,

- Encourager le développement de la formation à tous niveaux,

- Soutenir les acteurs de la R&D,

- Accompagner l’installation d’entreprises de toutes tailles,

- Développer de l’emploi qualifiant accessible à tous,

- Veiller à la diversité du tissu économique : industrie, artisanat, tertiaire et services aux entreprises, pour échapper à la vulnérabilité des cycles économiques,

Notre objectif est de conforter le grand compiégnois dans sa fonction de métropole d’équilibre, maillant le territoire en faisant le lien entre la région parisienne (Roissy) et le Nord de l’Europe.

Une dynamique économique

Le Parc Technologique des Rives de l'Oise, avec PIVERT, et notre pépinière dédiée à l'innovation...

Le Compiégnois concentre :

- Un tissu industriel dense et diversifié, au sein de filières d'excellence : Pharmacie / cosmétique, Chimie / Chimie verte, Systèmes mécaniques et transports.

- Des jeunes entreprises innovantes, à différents stades de maturité (ETIA, REVIATECH...)

- Des Pôles de compétitivité : IAR et I-Trans.

- Une démarche de labellisation autour du Pôle Métropolitain de l'Oise.

- Des capacités de R&D publiques en chimie, biotech et génie des procédés.

- Des centres de R&D et d’innovation privés.

- Un projet issu des Programmes d'Investissements d'Avenir : PIVERT.

- Des outils de financement dédiés :  IAR INVEST.

- Des centres de formation (initiale et continue) : UTC, ESCOM, PROMEO...

Le Bois de Plaisance de Venette, avec Nutrition Nature, Plastic Omnium, Bostik...

De grands groupes français et internationaux :

  • Luxe et cosmétique : Chanel, Colgate Palmolive, Unilever.
  • R&D : Plastic Omnium, Bostik du groupe Arkema, Pivert.
  • Industrie : CIE Automotive, Safran (Zodiac), EADS Matra Electronique, Enercon, Poclain, DSM Résines, Saint-Gobain, Sanofi, Nutrition Nature (Groupe Otsuka)

Un tissu économique et des emplois privés diversifiés :

  • Activités de services administratifs et de soutien : 22%
  • Industrie manufacturière : 17%
  • Commerce, réparation d'automobiles et motocycles : 16%
  • Santé humaine et action sociale : 10%
  • Construction : 6%
  • Activités spécialisées, scientifiques et techniques : 6%
  • Hébergement et restauration : 5%
  • Transport et entreposage : 4%
  • Activités financières et d'assurance : 4%
  • Autres : 10%

Des pôles de compétitivité :

Mis en place en 2004 par le gouvernement, les pôles de compétitivité résultent de la mise en réseau des acteurs de l'innovation (entreprises, centres de recherche et établissements de formation) sur une thématique donnée et un territoire identifié. Leur objectif est de renforcer la compétitivité de l'économie française et de développer la croissance et l'emploi sur des marchés porteurs. L'UTC est fortement impliquée dans l'animation des deux pôles de compétitivité à vocation mondiale IAR et i-Trans, ainsi que dans le montage et la participation aux projets par le biais de ses unités de recherche.

ETIA, sur le Parc Tertiaire et Scientifique de Lacroix Saint Ouen, fait partie du Pôle IAR

Compiègne, pôle d’excellence dans la dynamique du Pôle de Compétitivité « Industries et Agro-Ressources » qui a vocation à rassembler les acteurs de la recherche, de l’enseignement et de l’industrie de Champagne-Ardenne et de Picardie autour d’un axe commun : les valorisations non alimentaires du végétal. Le pôle de compétitivité Industries et Agro-ressources (IAR), présent en Picardie et en Champagne-Ardenne, a été créé en 2005 autour du concept de raffinerie végétale (ou bio-raffienrie). Comme le pétrole, les plantes sont constituées d'une infinité de molécules qui peuvent être raffinées. Chaque constituant de la plante peut être extrait, fonctionnalisé pour produire de l'énergie (chaleur, carburants...), de nouveaux matériaux (construction, emballages), des molécules (chimie, cosmétique, peintures...) et des actifs et ingrédients pour les industries agro-alimentaires.

DELTACAD, sur le parc d'activités des Longues Rayes à Lacroix Saint Ouen, fait partie du pôle I-TRANS

Le pôle i-Trans : les transports innovants : Face à l'importance des enjeux engendrés par l'intensification des transports, chercheurs et industriels se sont regroupés au sein d'i-Trans, pôle de compétitivité de classe mondiale, dont la vocation est de favoriser le développement de projets innovants pour les transports de demain. i-Trans - dont le portage est assuré par Transports Terrestres Promotion Nothern France - réunit ainsi les principaux acteurs de l'industrie, de la recherche et de la formation dans le domaine du ferroviaire et des systèmes de transports terrestres innovants présents dans le Nord-Pas de Calais et en Picardie. Le pôle i-Trans souhaite répondre aux défis de la compétition internationale dans le contexte de l'intensification des échanges fret et voyageurs.

Le pôle métropolitain de l'Oise

Composé des Agglomérations de la Région de Compiègne, du Beauvaisis, et de Créil sud Oise, le pôle Métropolitain a été officiellement installé le 14/02/2018. Le Pôle Métropolitain de l’Oise a pour vocation de porter des projets majeurs s’inscrivant dans les priorités régionales, il porte également l’ambition d’être un territoire d’innovation et d’industrie.

Il a pour objectif principal :

  • D’accompagner les mutations industrielles,
  • De développer un environnement favorable aux entreprises et à leurs salariés,
  • De soutenir l’innovation et le développement de nouvelles filières,
  • De valoriser ensemble l’image de territoire d’innovation et d’industrie

Le pôle métropolitain de l’Oise s’engage dans une stratégique de communication qui lui permettra de s’afficher comme espace privilégié de domaines d’excellence. La stratégie de communication a donc pour objectif de mettre en valeur l’ensemble des atouts du territoire afin de renforcer son attractivité.

Les dossiers du Pôle métropolitain :

  • Création de l'incubateur Iterra par les agglomérations de Compiègne et de Beauvais, qui accompagnera les entreprises innovantes dans les domaines de la bioéconomie, l'innovation agricole et les territoires durables et connectés. Les jeunes entreprises se reposeront sur les compétences reconnues et les moyens des membres fondateurs : les deux agglomérations de Beauvais et de Compiègne, l’Université de Technologie de Compiègne et UniLaSalle Beauvais, la SAS PIVERT et le pôle territorial en innovation agricole. Cet outil au service de l’innovation sera implanté sur deux sites : l’un à Beauvais (sur la pépinière Start lab, rue de Tilloy), l’autre à Compiègne (dans l’ancien bâtiment REE, à côté du centre d’innovation de l’UTC).
  • Mise en œuvre du label « Territoires d’Industrie » : L’État a labellisé 124 Territoires d’Industrie fin novembre 2018. Le Beauvaisis, le Compiégnois et le Creillois en font partie. Ce label vise à répondre à 4 enjeux majeurs : recrutement et formation, innovation, attractivité des territoires et de l’industrie et simplification.
  • Méthanisation à partir d’algues
  • Consolidation de la démarche d'agrégats : Une dynamique constituée de groupes de travail (agrégats) thématiques a été lancée. Il s’agit d’accroitre la compétitivité des processus industriels, via un partenariat territoire/entreprises/enseignement supérieur dont l’objectif est d’identifier les besoins nouveaux des entreprises. Pour nos territoires, c’est une manière de promouvoir l’innovation et d’accroitre notre attractivité et notre dynamisme économique. Chacun de ces groupes de travail est susceptible de donner lieu à des projets multipartenaires, dont le but est de travailler ensemble sur des solutions aux problématiques émergentes des industriels (grandes entreprises et PME).

Innovation

Les atouts du territoire :

  • Un territoire industriel, situé dans une région agricole performante,
  • Un  territoire de démonstration, permettant de faire le lien entre recherche et industrie.

Une recherche académique reconnue :

  • Les laboratoires de recherche à l'Université de Technologie de Compiègne (UTC).
  • L'Ecole supérieure de Chimie Organique et Minérale (ESCOM).
  • Le Centre d'Etudes de Recherche d'Expertise sur les risques, l'environnement, la Mobilité et l'Aménagement (CEREMA).
  • L'école doctorale de l'UTC.

Des espaces de maturation de projet :

  • Le Centre d’innovation Daniel Thomas de l’UTC.
  • Les laboratoires de l’ESCOM.
  • Le Biogis Center de PIVERT (Picardie Innovations Végétales Enseignement et Recherches. Technologiques).
  • Les salles de maturation du parc technologique des Rives de l’Oise.

Des outils pour la création d’entreprises innovantes :

  • L’incubateur-Accélérateur ITerra  « bio-économie, innovation agricole et territoire durable et connecté » a été créé au cours du premier semestre 2019. Il a vocation à accompagner la création et le développement d’entreprises innovantes sur ces thématiques d’innovation agricole. Les membres fondateurs sont les deux agglomérations de Beauvais et de Compiègne, l’UTC et UniLaSalle, la SAS PIVERT et le pôle d’excellence en innovation agricole en création. Cet incubateur est le résultat de notre candidature à un appel à projet régional visant à mailler le territoire de parcs d’innovation
  • Pépinière d'entreprises, le "Parc Technologique des Rives de l'Oise" est géré par l'ARC. Ce site est dédié à l'accueil d'entreprises innovantes et technologiques.
  • « Le start-up club » d’initiative Oise Est, au sein du parc d’innovation du Compiégnois, en lien avec les acteurs régionaux.

Des centres de recherche privés :

Plastic Omnium, Bostik (Groupe ARKEMA), Smart Wood, Institut PIVERT (Picardie Innovations Végétales Enseignement et Recherches Technologiques)

Formation de haut niveau

  • L’Université de technologie de Compiègne (UTC) est un établissement de renommée internationale. Construite sur une pédagogie de l'autonomie et une recherche technologique interdisciplinaire orientée vers l'innovation, l'UTC forme des ingénieurs, masters et docteurs (4 400 étudiants).
  • L’ École de Chimie Organique et Minérale (ESCOM) : propose une formation post bac en 5 ans, avec une classe préparatoire intégrée et une formation d’ingénieur. Le diplôme certifie une formation d’ingénieur chimiste généraliste avec un choix de 6 spécialités - génie chimique – formulation - chimie fine – matériaux - management et marketing industriel - qualité hygiène sécurité / toxicologie (624 étudiants).
  • Ecole Supérieure de Commerce de Compiègne (ESCC) : Etablissement d’enseignement supérieur privé : finances, management, ressources humaines et marketing
  • 3 lycées publics (Mireille Grenet – Pierre d’Ailly – Charles de Gaulle).
  • 3 lycées privés (Lycée  Jean Paul II – Institut Sévigné – Institution Guynemer).
  • Organismes de formation continue et par alternance (PROMEO).

Direction du Développement Économique

Place de l'Hôtel de ville, 60200 Compiègne
Téléphone : 03 44 40 76 45
Courriel